Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'oeil d'haze
  • : Bienvenue dans ma sphere sur les arts martiaux. c'est totalement subjectif et c'est sans aucun prétention
  • Contact

Recherche

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 00:52
Note : l'article que voici est ce que Robert Hui m'a envoyé pour décrire son style le Tai chi Tang Lang. C'est quelqu'un de très actif pour son style sur la toile. On le sent passionné par son style à travers son article.

Il y a environ 350 ans, dans la province de Shandong en Chine, une homme appelé Wang Lang a crée le style de kung fu de la mante religieuse lors de sa recherche sur le combat.. En observant la nature, il a combiné les techniques de la mante religieuse, le déplacement agile du singe et sa profonde connaissance en art martial pour créer un style connu comme celui de la mante religieuse (Tang Lang). On pense que maître Wang avant la création de son propre style était bon dans 17 différents styles du nord.

Shandong est une province du nord. Le kung fu de la mante religieuse est souvent catalogué comme un style du nord. Il y a autant de versions sur la naissance des différents styles de mante religieuse qu'il y a de nombre de branches de mante religieuse. Quatre branches majeures de mante religieuse qui sont Tai Chi (Taiji/Tai Chi en Cantonais), Fleur de Prunier (Meihwa), Sept Etoiles (Qixing), et Six Harmonies (Liuhe) sont encore à Shandong en Chine de nos jours. En plus de ces quatre branches majeures, il y a aussi beaucoup d'autres hybrides du style de la mante religieuse qui sont pratiqués à travers le monde.

Les documents venant du Tai Chi Tang Lang de Chiu Chuk Kai (CCK TCPM) montre que le maître de la 5ième génération Sun Yuanchang (1857 - 1935) appela sa branche Taiji Tang Lang. Cette branche peut être reliée au style Tang Lang classique du maître de la 4ième génération Liang Xuexiang (1810 - ?), elle même originaire de la contée de Laiyang, dans le Shandong. En ces temps là, le Tai Chi Tang Lang n'avait aucune affiliation avec le Taijiquan qui est maintenant fameux et pratiqué à travers le monde. C'était le cas jusqu'à maître Chiu Chuk Kai (7ième Génération, 1900 - 1991). Celui ci était profondément impressionné par l'habileté des pratiquants de Taijiquan, dont les six "méthodes pour le travail interne" leur permettent de manipuler l'énergie afin de vaincre leurs opposants avec beaucoup de facilité. Il étudia le Taijiquan style Chen (petits cercles) ainsi qu'un système de Taijiquan d'un monastère taoïste. Maître Chiu Chuk Kai, dont le nom est aussi romanisé Zhao Zhuxi, créa un corpus de Taijiquan consistant en 4 formes et les intégra dans le programme du Tai Chi Tang lang. Dix mille personnes de nos jours profitent de la grande vision et des efforts de Maître Zhao Zhu Xi qui est maintenant plus communément connu comme CCK TCPM.

Le Chiu Chuk Kai Tai Chi Tang Lang ou CCK TCPM en tant que style ayant évolué du Taiji tang Lang est un mélange unique né de la grande expérience et de la carrière exceptionnelle du grand maître Chiu. Le grand maître Chiu commença son entraînement à l'age de 8 ans dans un temple du mont Da Se, à Shandong en Chine. Il appris le Taizu Men (un système du Grand Empereur) jusqu'à ce qu'il quitte le temple à l'age de 18 ans. Son premier emploi était de garder des caravanes de fameux bandits à cheval de Shandong. Il apprit le système taoïste basé sur les formes du Taiji pendant cette période. Suite à des démêlés avec un combattant de Tang Lang lors d'un combat à mort lors d'une mission, GM Chiu décida d'apprendre le kung fu de la Mante religieuse. Il trouva 2 professeurs Ren Fengrui et Chi Shoujin du Taiji Tang lang (Mante religieuse du faite supreme) et passa 7 années d'entraînements appliqués sous leurs directions. Ensuite il voyagea dans la province de Guangdong où lui et un de ses meilleurs élèves Jiang Milin se sont fait avoir en devenant des videurs embauché par un gang. Ils quittèrent rapidement Guangdong en se rendant compte de la situation et se réinstallèrent à Macao. A ce moment, grand maître Chiu rencontra grand maître Chu Chong Man, un pratiquant de Weng Chun qui inspira grand maître Chiu pour créer la forme du mannequin de bois. Il trouva aussi du travail en tant qu'instructeur d'arts martiaux dans la branche de Macao de l'association athlétique Jing Wu. A la fin de la guerre du Pacifique, grand maître Chiu alla vivre au Vietnam et continua à enseigner dans la branche vietnamienne du Jing Wu. Au Vietnam, grand maître Chiu enseigna à six écoles et il avait des milliers d'élèves jusqu'à ce que la guerre civile éclate. Lui et sa famille déménagèrnt une derniere fois et allèrent à Hong Kong. Il y établi une école jusqu'à ce qu'il décède en 1991.

Les principes dynamiques du CCK TCPM tournent autour d'applications pratiques en offrant des formes plaisantes esthétiquement pour les spectateurs. Ce n'est pas non seulement un style agile pour la distancelongue , mais c'est aussi un style adapté à la distance courte. Il est impératif de se rappeler que CCK TCPM est avant tout un art d'attaque avec une approche progressif d'attaques indirectes. Il y a aussi un aspect de combat au sol qui est moins connu. En applications réelles, la puissance des attaques de mains est générée à partir des pieds puis passe à travers les membres inférieurs, la colonne vertébrale et elle est délivrée par les membres supérieurs. La plupart des techniques de main ont un type de force appelé "claquement de fouet" différents de celles qu'on retrouve dans le Taijiquan. Les coups de pied sont délivrés du niveau bas au niveau moyen comme faisant partie d'une attaque ou d'une défense plutôt qu'un geste isolé et en prenant en compte l'équilibre et la mobilité. Ils sont souvent combinés avec un déplacement comme une mesure d'obstruction ou de destruction pour priver l'adversaire de ses appuis habituels. Les amené au sol qui requièrent une bonne connaissance de l'équilibre et des principes de levier, sont habituellement la troisième partie du combat. Ils sont exécutés avec des mouvements décisifs qui sont conçu pour estropier et infliger des dégâts. Les points d'acupuncture et les principes de levier sont utilises afin de maximaliser les effets des manipulations articulaires et autres techniques de lutte, appelés généralement Chin Na dans les arts martiaux chinois. Bien que chaque élément mentionné soit vraiment puissants pris séparément, les utiliser comme Shou Fa (combinaisons) dans différentes séquences les rendent vraiment formidables. Malgré la multitude de combinaisons, elles adhèrent toutes à douze principes et utilisent les huit positions basiques que comprend tout style de la mante religieuse du nord. Comme à chaque problème existe une solution, il est aussi vrai que chaque combinaison peut être soit neutralisée ou même utilisé par un contre. Les techniques de Shou Fa dans le CCK TCPM est aussi important que le Chi Sao (mains collantes) dans le Wing Chun pour transmettre l'essence des techniques de combat de CCK TCPM. Cependant, l'objectif principal dans le CCK TCPM Shou Fa est de s'entraîner à enchaîner librement des techniques de combat avec la vitesse de l'éclair et avec une gracieuse fluidité. "les combinaisons sont pointues pour être contrées, seules les combinaisons avec une remarquable rapidité ne peuvent pas être contrée" est un adage important du CCK TCPM. Ce style reconnaît que le développement d'une aptitude (qualité) comme la rapidité est ce qui compte le plus pour apprécier les techniques très raffinées, par conséquent, le travail physique est de la plus grande importance et est toujours au coeur de toute session d'entraînement.

Les formes de Taijiquan du CCK TCPM aident les pratiquants à écouter, suivre, adhérer, neutraliser et saisir l'énergie de l'adversaire en conjuguant avec les techniques de la mante religieuse. Cela aide l'artiste à mieux profiter la moindre rigidité trouvé chez un opposant au point qu'il utilisera la sixième méthode existant dans le Taijiquan - Fajing (sortie de force). Ce style est donc idéal pour les pratiquants de plus petit physique. Bien que la mante ait son propre aspect d'entraînement interne, Cela requièrent vraiment un effort physique du fait que son objectif est réellement un entraînement pour le combat. Le programme du Taiji dans le CCK TCPM d'un autre côté convient pour un exercice de santé générale et est idéal pour tous age. L'équilibre harmonieux entre une force éclair et une gracieuse fluidité dans les techniques est la raison pour laquelle le CCK TCPM est considéré à la fois comme un style dur et doux.


Maintenant un aperçu des formes


peng pu : la première forme



lan chi




Le baton

 

 

des applications

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by haze - dans tang lang
commenter cet article

commentaires