Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'oeil d'haze
  • : Bienvenue dans ma sphere sur les arts martiaux. c'est totalement subjectif et c'est sans aucun prétention
  • Contact

Recherche

17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 10:55

Voici la suite des article de Chu Shong Tin. Cette article est sur le Siu Nim Tao. J'ai traduit "mind" par "intention", mais je ne sais pas si c'est le bon terme. Cela veut aussi dire esprit. L'article en anglais est ici


Siu Nim Tao (partie 1)
par Chu Shong Tin

 
vidéo : La forme avec une musique bien chinoise en plus



Siu Nim Tau est la forme de base du Wing Chun. Elle comprend 3 spécificités :

  1. Elle ne demande pas de force
  2. Elle possède la structure la plus solide qui nécessite le minimum d’énergie
  3. Elle demande l’emploi de la force de l’intention

 

Apprendre Siu Nim Tau se fait en trois étapes.

 

La premier, on doit relâcher tous les muscles du corps. Ensuite, on doit infuser de l’esprit dans l’esprit afin de rester droit. Contracter l’anus est aussi important parce que cela aide les différentes parties du corps à former une structure unifiée.

 

La seconde étape est de s’entraîner dans un état de relâchement total. Quand on est complètement habitué avec tous les mouvements on doit faire chaque mouvement avec l’intention pour initier le mouvement sans prêter attention à savoir si le mouvement est correct ou non. On doit s’assurer que chaque mouvement est initié par l’intention et non par les muscles.

 

Après avoir fait le tour des deux étapes ci dessus, vient la pratique du point principal de Siu Nim Tau. Il s’agit d’apprendre à sortir la force de l’intention et d’avoir les réactions reflexes pour le combat.

 

Exprimer ce type de techniques sur papier est juste comme inventer une théorie sans expérience. On reste incrédule à moins d’avoir fait l’expérimence de telles techniques. Heureusement, avec l’assistance de la vidéo, un pratiquant de Wing Chun peut avoir une chance de tout comprendre aux techniques.

 

Les points importants de Siu Nim Tau peuvent être regroupés de manière suivante :

  1. la structure des mouvements
  2. Les mouvements sont contrôlés par l’intention
  3. La force de l’intention
  4. la théorie de la ligne centrale

 

la structure des mouvements

 

(a) Le concept de base est d’utiliser la rotation d’un cercle pour générer la force et d’accepter n’importe quelle force appliqué de l’extérieur. C’est due au fait que toute chose de même masse quand elle est de forme circulaire peut tolérer une force plus lourde appliquée à l’extérieur et peut générer une plus grande force avec le minimum d’énergie. Le “Tan Sau”, Bon Sau” et “Fook Sau” du Siu Nim Tau sont des illustrations claires sur l’application du principe du mouvement circulaire. Son usage pratique est de laisser le contact du poignet de l’adversaire dans le côté intérieur ou extérieur du cercle. Le mouvement de Tan Sau / Bong Sau laisse le poignet adverse aller du côté intérieur du cercle vers l’extérieur du cercle puis vers l’intérieur du cercle. Fook Sau utilise le coté extérieur du cercle pour contacter le poignet de l’adversaire

(b)                        L’utilisation de la ligne droite comme base de la force exercée pour l’attaque. La devise du Wing Chun “une ligne droite est la plus courte distance entre deux point” est en fait appliqué au principe de la ligne droite. C’est l’application de la vitesse et de la force d’impact. En combat réel, la vitesse et une grande force d’impact sont d’une importance primordiale. La distance courte est pour réduire la durée de l’attaque tandis que attaquer en ligne droit est pour augmenter la force d’attaque. La combinaison d’un “distance courte” et de la “ligne droite” engendre une grande vitesse et un lourd coup de poing.

(c)  Ce qui est cache dans la “position des deux adductions*” (Yee Chi Kim Yung Ma). La position des deux adductions reflète entièrement la capacité à concentrer la force d’impact. En raison de sa posture, il concentre la force d’impact sur la ligne centrale ou même sur le point central afin que chaque mouvement contienne le poids de tout le corps. Puisque les genoux sont légèrement pliés et élastiques, on peut transférer la force attaquante du poignet de l’adversaire vers les genoux. Cette action peut réduire les contraintes sur les bras, et augmente ainsi la mobilité des bras.

 

*   :       définition de adduction : Mouvement par lequel un membre est rapproché de l'axe médian du corps ou un segment de membre est rapproché de l'axe médian de ce membre.
             source BLOUIN, Maurice, Caroline Bergeron et al. Dictionnaire de la réadaptation, tome 1 : termes techniques d'évaluation, Québec, Les Publications du Québec, 1995, 130 p., p. 14.)

Vidéo : sur la position

Partager cet article

Repost 0
Published by haze - dans wing chun
commenter cet article

commentaires