Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'oeil d'haze
  • : Bienvenue dans ma sphere sur les arts martiaux. c'est totalement subjectif et c'est sans aucun prétention
  • Contact

Recherche

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 22:11
suite et fin de l'article sur le chi sau. L'article en anglais est ici.

La trad qui est de mon cru n'est pas parfaite mais j'espère que les idées sont là.

Mains collantes (Partie 2)

par Chu Shong Tin

 

(3) entrainement aux techniques d'attaque et défense (Double mains collantes) : Lors des double mains collantes, on peut utiliser les techniques d'attaque et défense sans aucune consigne. L’apprentissage des techniques de défense et d'attaque sont divisés en trois étapes : (A) Siu Nim Tau; (B) Chum Kiu; (C) Bill Gee. Comme pour les techniques du mannequin de bois, les mouvements sont issus de la combinaison des trois formes et utilisent le mannequin de bois comme partenaire sur lequel on peut s’entrainer.

 

(A) étape du Siu Nim Tau: Chaque protagoniste fait des techniques de défense et d’attaque Dans une position quasi stabilisée (un léger mouvement vers l'avant ou vers l'arrière est autorisé). Les deux parties utilisent le Tau Sau, le Bong Sau et le Fook Sau pour  sentir l'attaque et répondre avec un mouvement adéquat de défense et d’attaque, par exemple, "Tan Da" – on passe de Bong Sau à Tau Sau avec une attaque; "Jut Da "- une attaque rapide en mouvement, " Pak Da "- contrôle de la main adverse par contact et on retire sa main en utilisant le Pak Sau pour permettre à la main libre d’attaquer; "On Da" - touche d’une des mains adverses en contact avec une main et on frappe avec l’autre main; "Yat Fook Yee" - contrôle des deux mains de l'adversaire en utilisant le Lap Sau et en utilisant l’autre main pour frapper, etc

 

(B) L’étape de Chum Kiu: En pratiquant les mains collantes avec les mouvements de Chum Kiu il faut, tout d'abord, comprendre le but de la forme Chum Kiu. L’objectif de Chum Kiu est de transférer la puissance générée à partir du mouvement de la masse corporelle vers les techniques. Bien que les techniques utilisées soient pratiquement les mêmes que dans le Siu Nim Tau, l’application de chaque mouvement, que cela soit pour la défense ou l'attaque, est soutenue par la masse corporelle, par exemple, avancer ou reculer, pivoter, etc, afin d'augmenter la puissance des techniques.

 

(C) l’étape du Bill Gee : Bill Gee est la forme qui concentre une énorme puissance destructrice en attaquant. À des fins d’entrainement, afin d’éviter le risque de se blesser mutuellement, Bill Gee est rarement utilisé dans les mains collantes parce que les techniques de cette forme permettent d'accélérer la puissance de la masse corporelle au point d’impact. Même un léger contact entre les mains peut produire des dommages à l'adversaire. Par conséquent, une explication et une démonstration contrôlée sont utilisées pour montrer la manière de pratiquer les techniques de Bill Gee dans les mains collantes.

 

(4) L'application de la force: En pratiquant les mains collantes, la direction d'une force adversaire sera en constante évolution il faut alors modifier sa force pour contrer les changements en utilisant des techniques telles que faire face à son ombre, poursuivre son ombre, des rotations, des mouvements vers l’avant et vers l'arrière, etc… On développe le sentiment de d'utilisation de la bonne technique au bon moment afin de rompre l'équilibre adversaire, puis on enregistre en mémoire les manières les plus efficaces  pour qu’elles deviennent des reflexes subconscients et pour permettre l’application les meilleures techniques à partir de ces réponses naturelles.

 

(5) créer et utiliser les réflexes naturels du «Loy Lau Hoi Shun, Lut Sau Ja Chung ": Il n'est pas facile de développer les techniques de cette devise du Wing Chun. "Loy Lau Hoi Shun, Lut Sau Ja Chung ". Si l'on utilise la vue pour sentir la direction de la force de l'adversaire puis y répondre en neutralisant la force entrante ou en attaquant la force qui se retire alors ceci n'est pas perçu comme le véritable talent de "Loy Lau Hoi Shun, Lut Sau Ja Chung "parce que les réponses issues de la vue sont très lentes et la plupart d'entre ellex ne peuvent avoir l’efficacité désirée. En n'utilisant pas la vue, mais les réflexes subconscients comme réponse, alors on peut se concentrer sur l’entrainement du cerveau qui est la même "Force de l’intention" (Nim Tau) utilisée dans Siu Nim Tau pour maintenir l'élasticité des articulations des bras. En coordonnant ensemble l'élasticité des articulations des bras et la force de l’intention sur le point le plus faible de la structure adversaire on va alors développer les réflexes directs du subconscient et atteindre les objectifs initiaux de la «Loy Lau Hoi Shun, Lut Sau Ja Chung ".

 

(6) Chercher les techniques profondes de faire face à son ombre, poursuivre son ombre et pointer vers la ligne centrale. L’objectif de faire face à son ombre, poursuivre son ombre et pointer vers le centre a déjà été expliqué (voir les notes précédentes). Ainsi, en faisant les mains collantes, on doit se concentrer sur ses propres sensations et essayer de comprendre leur intérêt pratique afin de comprendre son vrai objectif et son intérêt

Partager cet article

Repost 0
Published by haze - dans wing chun
commenter cet article

commentaires