Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'oeil d'haze
  • : Bienvenue dans ma sphere sur les arts martiaux. c'est totalement subjectif et c'est sans aucun prétention
  • Contact

Recherche

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 23:26
on a vu un descriptif des poussée de main de la part de Ma jiangbao. voici un article de sonpère Ma Yueliang


N'utilisez pas la force brute

 

Par Ma Yueliang, du Journal de l’Association Taijiquan Jian Quan de Shanghai

Traduit en anglais par Benjamin et le Dr Kasenda (et en français à partir del'anglais par votre srviteur) 

 

J'ai un élève qui a pris part à 7 compétitions de mains collantes. Il les a tous remporté. Grâce à sa dextérité pour les mains collantes du style Wu, il n'a pas eu besoin d'utiliser de force brute.

 

Wu Quanyou a appris en tant qu’élève de Yang Luchan du Taijiquan style Yang. Son fils, Wu Jianquan a développé son propre Taijiquan, le Taijiquan style Wu, en utilisant le style Yang comme fondation. Les mains collantes du style Wu est différent des mains collantes des autres styles. Basé sur les huit mouvements basiques de main, treize rotations de base ont été développées. Il y a des rotations pour la partie supérieure du corps qui sont chantoushi (enrouler la tête) et guotoushi (envelopper la tête), des rotations pour la partie médiane du corps qui sont zhongpingzhou (coude à l’horizontal au milieu) et lizhou (coude droit) et des rotations pour les parties inférieures du corps qui sont shizishou (croiser les mains) et louxishi (brosser le genou). A cela il faut rajouter trois techniques pour les courtes distances et quatre techniques pour les longues distances. De plus, il y a deux techniques pour les entrées : kaisimen (ouverture les quatre portes) et huanshoufa (changer de main). Avec ces techniques, vous êtes en mesure de neutraliser les attaques portées à tous les niveaux du corps, sans trop utiliser de force.

 

Dans les compétitions de mains collantes les règles interdisent la saisie des mains ou des bras. Si vous avez maîtrisé ces treize techniques vous êtes également en mesure de faire lâcher la saisie. L'idée est de suivre la force de l'adversaire et de l'utiliser au bon moment contre lui. C'est de cette façon que vous vous soustrayez de l'emprise de votre adversaire. C'est le principe de "prendre la force de l’autre" pour l'utiliser contre lui. Même si l'adversaire a beaucoup de force, vous ne devez pas lutter contre lui, mais vous devriez plutôt utiliser le principe mentionné ci-dessus, suivre la force et frapper en retour au bon moment. C'est l'art des mains collantes du Taijiquan.

 

À mon avis, pour développer les mains collantes, ces techniques sont fondamentales. Concernant les compétitions, je dirais qu’avant la compétition, chaque participant devrait être soumis à un test pratique afin de voir s'ils sont capables d'utiliser les techniques des mains collantes. Si ce n'est pas le cas, ils ne devraient pas être autorisés à concourir, sinon il y a le risque pour la compétition de devenir un "combat de taureaux". Même avec ce test, le risque que cela arrive est encore possible. Il est fondamental, de suivre les méthodes traditionnelles et les techniques pour apprendre les mains collantes. Plus tard, dans la pratique, vous pourrez les utiliser dans un large spectre. Voilà comment il est possible d'obtenir de bons résultats en mains collantes.

 

Un de mes étudiants est un forgeron. De par son travail, il est très fort et bien qu'ayant appris que très peu mains collantes, il a remporté une compétition, même s’il n’est pas en mesure de faire la forme de Taijiquan. Cela démontre, qu'il n'a pas beaucoup de dextérité et qu'il a gagné que par la force. Les mains collantes sans la forme ne fonctionnent pas et dans le sens opposé la forme sans les mains collantes n'a pas d'utilité pratique, c'est pourquoi vous devez les combiner.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by haze - dans wu quanyou
commenter cet article

commentaires